Brand Content

[Bilan – Séquence 1] e-Fashion 2013 : le rendez-vous Luxe, Mode, Beauté et Digital

  • Raphaël Malka
  • décembre 9, 2013

e-Fashion 2013, et si on enlevait le « e » ?

Quoi de plus trivial que d’apprendre l’existence d’une conférence dédiée au luxe, à la mode, à la beauté et au digital par un tweet ? Merci Monsieur Radmilovitch.

Nous sommes le 3 décembre, au Pavillon Vendôme, 18 rue Daunou, il est 9h10, la salle est comble. L’ édition 2013 de la conférence eFashion, organisée par CCM Benchmark, débute avec une superbe introduction au digital signée Grégory Pouy. Retour sur 30 minutes de délice auditif.

S’il y a bien 1 phrase à retenir, à imprimer, à universaliser, c’est bien celle-ci :  « Le digital est avant tout un état d’esprit ». Le digital n’est pas un gimmick, le digital n’est pas une mode, le digital fait parti intégrante de la vie des entreprises qu’elles le veuillent ou non.

S’il y a bien 3 mots à retenir, ce sont les suivants : SENS, RELATION et CONFIANCE.

==> Le digital permet un retour aux sources. Les marques doivent se reposer 2 simples questions :

– Quelle est ma raison d’être ?
– Quelles sont mes valeurs ?

Malheureusement, selon une étude Havas, seulement 12% des marques apportent du sens. De gros efforts restent donc à fournir. La quête du buzz est destructive alors si vous souhaiter apporter du sens, la meilleure méthode reste encore d’écouter ses clients.

twee

==> L’objectif premier du web-social est de créer de la relation et non d’améliorer les ventes. Alors on laisse de coté le ROI.

Les marques, y compris les marques de luxe doivent prendre le temps de construire des relations avec leurs clients. Elles ne doivent plus être dans ce rapport de distance qu’elles cultivent depuis toujours. Cette distance peut s’exprimer au travers d’autres prismes. L’excellence de leurs produits en impose une naturellement par exemple.

==> Les marques de luxe inspirent la confiance et la sécurité, rien de tel pour rassurer un consommateur en perte de repères.

S’il y a 1 conseil à retenir, le voici : supprimer le « e » de eFashion et le « e » de eCommerce

Pour ce faire il est nécessaire de « casser les silos », de supprimer la dichotomie entre le « on » et le « off ». « Le digital est le métier de tout le monde.  »

twe

L’enjeu de demain : l’ultra personnalisation des produits via l’impression 3D.

N’oubliez pas : « Le métier du digital est celui de tout le monde ». Merci à Gregory Pouy !

4 réponses à “[Bilan – Séquence 1] e-Fashion 2013 : le rendez-vous Luxe, Mode, Beauté et Digital”

  1. Continuez sur cette voie, c’est un veritable bonheur de vous suivre.

  2. J ai passe un moment agreable avec vous, merci bien pour cette lecture.

  3. […] e-Fashion 2013, et si on enlevait le "e" ? Quoi de plus trivial que d'apprendre l'existence d'une conférence dédiée au luxe, à la mode, à la beauté et au digital par un tweet ? Merci Monsieur Radmi…  […]

  4. greg dit :

    Merci beaucoup, je suis ravi si ma présentation a fait du sens pour vous 🙂
    La présentation est ici : http://www.slideshare.net/gregfromparis/the-ultimate-guide-to-explain-digital-to-your-colleagues-v3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES SIMILAIRES

MDLG est le média spécialisé
dans le décryptage de
l’univers du luxe et du digital.

Newsletter

Découvrez l'univers du luxe sous
toutes ses coutures digitales.

Devenir rédacteur myjob@mdlg.com