Brand Content

PIAGET parie sur l’émotion et le digital pour sa collection de Noël

  • Stéphanie Mezin
  • décembre 4, 2015

Noël…Cette si douce période qui inspire tant les marques. Quand les feuilles blanchissent, les visages se camouflent derrière de grosses écharpes tricotées, et que le compte à rebours, avant le diner tant espéré, résonne un peu plus chaque jour ; émotion et émerveillement vont de concert. Les marques de luxe l’ont bien compris en cette période de compétitivité extrême pour convaincre que « son produit » est meilleur que celui du voisin.

C’est le cas de PIAGET qui, depuis quelque temps, publie sur son compte Instagram et son site web de petites vidéos d’animation, classées en chapitres, mettant en scène sa collection spéciale Noël « Possession ».

Image de prévisualisation YouTube

L’occasion rêvée de pouvoir inclure une ou plusieurs pièces joaillières bien réelles dans une histoire d’époque, celle de Georges-Edouard Piaget en 1880 et de sa future épouse, Mme Bünzli. Le lien entre passé et le présent est dorénavant plus important que jamais. Revenir en arrière c’est aussi légitimer son savoir-faire et sa pertinence aujourd’hui.

Instagram est d’ailleurs un réseau social particulièrement judicieux pour ce genre de mise en scène très créative, évoquer des histoires qui ne pourraient être publiées ailleurs. C’est aussi un espace idéal pour toucher une cible plus jeune, cultivant un intérêt non dissimulé par les comptes de marques de luxe. En effet, 1 utilisateur sur 5 d’Instagram suit un compte de luxe. Une aubaine pour PIAGET qui souhaite rajeunir sa cible. PIAGET éparpille la magie de Noel avec son hashtag dédié #WinterTale et incite les internautes à y prendre part (un hashtag d’ailleurs beaucoup utilisé par Cartier !).

Le Storytelling PIAGET autour de la magie de Noel et de sa collection Possession

CHAPITRE 1 – RONDE AMOUREUSE SUR LE LAC GELE DE LA COTE-AUX-FEES

Dans sa première vidéo, intitulée Chapitre 1, PIAGET nous initie à la rencontre entre Georges-Edouard Piaget et de sa future épouse, Mme Bünzli lors de l’année 1880. C’est sur les lacs glacés de la Côte-aux-Fées en Suisse que les deux tourtereaux, gravés dans l’or, tournoient sur une musique délicate. Les couleurs de la vidéo (l’or et l’argent) nous rappellent les tons phares des métaux utilisés en joaillerie.

View this post on Instagram

Chapter 1: Winter 1880 – Georges-Edouard Piaget, a young watchmaker, invites his future wife Emma to go ice-skating on a frozen pond at La Côte-aux-Fées… #Piaget #wintertale

A post shared by Piaget (@piaget) on

Chapitre 2 – LA MANUFACTURE DE LA COTE-AUX-FEES

View this post on Instagram

Chapter 2: Georges-Edouard works night and day at the #Piaget Manufacture in La Côte-aux-Fées to perfect every last detail of his creation for the beautiful Emma.. #wintertale

A post shared by Piaget (@piaget) on

A ce moment-là, Georges-Edouard Piaget souhaite offrir un merveilleux présent pour sa future femme. La confection d’une fabuleuse montre gousset au sein de la Manufacture PIAGET est d’ailleurs le second chapitre de l’histoire.

CHAPITRE 3 – LA REVELATION

C’est le moment pour Georges-Edouard Piaget de dévoiler sa création fastidieuse et merveilleuse à sa tendre Emma. Une montre qui cèlera à jamais leur amour.

Alors qu’ils eurent de beaux enfants (14 au total!! Dont plusieurs investiront l’entreprise familiale), Emma Bünzli ne se sépara jamais de cette montre. L’occasion de rappeler l’idée extrêmement forte de transmission se cachant derrière chaque objet de luxe.

Nous voyons d’ailleurs sur la mini-vidéo des indices un peu partout : les enfants attablés, le cadeau à gros nœuds, le flocon etc.

View this post on Instagram

Chapter 3: the time has come, at last Georges-Edouard reveals his treasure to Emma, as she discovers the watch that will seal their #love forever. They were married in April 1881. #truestory #piaget #wintertale

A post shared by Piaget (@piaget) on

L’initiative est alors très intéressante car elle illustre un cas parfait de brand content réussi. L’idée étant d’inclure la marque dans un univers qui prend racine dans le passé, grandit dans le présent, s’installe dans l’éternité. L’occasion d’en savoir plus sur l’histoire dissimulée derrière un bijou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES SIMILAIRES

MDLG est le média spécialisé
dans le décryptage de
l’univers du luxe et du digital.

Newsletter

Découvrez l'univers du luxe sous
toutes ses coutures digitales.

Devenir rédacteur myjob@mdlg.com