Brand Content

Luxe : Van Cleef & Arpels nous dévoile un conte digital et interactif

  • Raphaël Malka
  • juillet 8, 2014

Le digital inspire Van Cleef & Arpels

ATTENTION, la nouvelle opération digitale de Van Cleef & Arpels que nous sommes sur le point de vous décrire est extrêmement enchanteresse. Nous serons dans l’obligation de décliner toute responsabilité si par malheur vous tombiez sous le charme. Que vous ne nous reprochiez pas de ne pas vous avoir prévenu …

Le mot d’ordre de la célèbre maison joaillière sur le terrain digital : la magie. Nous avions déjà publié un ARTICLE sur une belle opération poétique datant d’il y a quelque mois, n’hésitez pas à le consulter pour vous replacer dans le contexte.

Van Cleef & Arpels dévoile sa nouvelle collection via une ballade interactive

Le joaillier français a décidé de raviver nos souvenirs d’enfance. Il met en parallèle ses nouvelles créations avec le conte fantastique Peau d’Âne au travers d’un mini-site qui se présente à la manière d’un magnifique livre illustré qui s’anime…

L’objectif de cette expérience digitale n’est pas uniquement de dévoiler au monde cette collection très inspirée. Il s’agit également de renforcer la légitimité du savoir-faire de la maison française en donnant à l’internaute la possibilité d’accéder à des contenus vidéo sur l’histoire, les métiers et les sources d’inspiration du joaillier.

Van cleef & Arpels conte

Une fois ouvert, impossible de refermer les pages de ce livre merveilleux. Le conte Peau d’Âne raconté par Van Cleef & Arpels comporte 3 chapitres: l’enfance, la forêt et l’amour. Chacune des pièces de haute joaillerie présentée est sublimée par une animation d’une rare finesse. Si le fond est gris clair, c’est dans le but de faire ressortir l’esthétique et les couleurs des sublimes pierres.

L’aspect interactif du dispositif rend l’expérience d’autant plus vivante et immersive. Nous sommes définitivement projetés à l’intérieur de cet univers onirique.

Sur la photo ci dessous, nous avons par exemple la possibilité de refermer l’écrin.

Van cleef & Arpels interactivité

Ce que MDLG regrette : le manque de mise en avant des boutons de partage social. Même si le contenu est d’une grande qualité et qu’il dispose ainsi un capital séduction naturel lui permettant d’être davantage partagé, il est important de faciliter la tâche de l’internaute en lui proposant directement de tweeter ou de partager l’expérience sur Facebook ou Google +. A quoi bon créer un excellent contenu si personne ne le voit ?

Hormis ce petit bémol, Van Cleef & Arpels prouve que le luxe a une réelle carte à jouer sur le digital en termes de storytelling. L’industrie du luxe a cette vocation de nous faire rêver et de nous raconter des histoires. Quel meilleur médium que la sphère digitale pour les diffuser au plus grand nombre ?

Ecrit le 8 juillet 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES SIMILAIRES

MDLG est le média spécialisé
dans le décryptage de
l’univers du luxe et du digital.

Newsletter

Découvrez l'univers du luxe sous
toutes ses coutures digitales.

Devenir rédacteur myjob@mdlg.com