Brand Content

L’Oréal nous dévoile ses « Beauty Secrets » dans un livre digital

  • Stéphanie Mezin
  • octobre 29, 2013

La pensée collective estime que tout être humain, normalement constitué (avec un cœur, un cerveau et tout ce qui s’en suit), aime les belles histoires. Les récits poétiques, légers, où le bonheur est l’ingrédient incontournable (et obligatoire) d’un dénouement réussi.

Les marketers et publicitaires l’ont bien compris:  il faut l’avouer, les campagnes régressives nous font du bien !

Avec sa gamme de cosmétiques « Beauty Secrets », composée de neuf produits, L’Oréal mise sur un esprit ludique, rafraîchissant et quelque peu en rupture avec l’image plus sophistiquée de ses autres lignes.

En s’aidant de l’agence Hellohikimori, L’Oréal met en scène ces dits produits, valorisant un teint 100% naturel, dans un film d’animation en 3D. Ces derniers sont présentés, un par un, au sein d’un livre interactif où les pages défilent sur une musique entraînante. Une voix féminine, enjouée, répète, inlassablement « I want you so bad » ! Un message subliminal au passage n’a jamais fait de mal à quiconque.

Revenons en donc au découpage de cette vidéo: à chaque page, un produit, un univers.

En effet, en jouant sur des noms de produits amusants et différenciés tels que « Lèvres à croquer », « Poudre Frivole » ou « Double jeu », L’Oréal impose un univers dédié à chacun des items proposés. Ingénieux me direz-vous. Un produit, un mythe, une histoire, une scénarisation. Impossible pour une consommatrice de ne pas se laisser séduire par l’une des mises en scène.

La gamme Beauty Secrets s’adresse à la femme:

– Espiègle et maligne : à laquelle la base perfectrice « Coup de bluff » sera destinée. Elle apparaît comme le premier chapitre du livre pop-up. La matérialisation physique du produit est rendue possible grâce à l’utilisation d’une magicienne. Le prime univers: un cabaret casino où s’envolent les colombes et apparaissent les lapins. Magic is in the air.

– Relax et « farniente addict » : pour elle, rien de mieux que le fond de teint embellisseur soleil. Avec sa texture fraîche et légère, le produit « Halée » se prélasse sur une plage de sable blanc, protégé sous une ombrelle bariolée. Effet « retour de vacances assuré ».

– Séductrice et glamour : la « poudre frivole » joue les divas dans un living room, aux couleurs acidulées. Enchanteur.

– Torturée et complexe : entre feu et glace, paradis et enfer, l’eau de blush « Double jeu » joue les troubles fêtes! A la fois rouge à lèvres et rose à joues, il pimente naturellement votre carnation. Une jolie figurine interrogative incarne ce chapitre. « To be or not to be? ».

– Gourmande et romantique : ce dernier chapitre célèbre l’univers forain. Pétillant, régressif, nous sommes irrésistiblement attirés vers le camion de glace disposé ici et les pâtisseries placées juste là.  Le personnage féminin utilisé pour incarner cette scène se colore les lèvres avec une pomme couleur rouge sang.

Le mythe du fruit interdit entre Adam et Eve, la pomme de la discorde issue des récits de la mythologie grecque opposants les déesses Héra, Athéna et Aphrodite ou encore ceux de la pomme d’amour de la divine déesse marine, Thésis, nous ramènent au fruit du mystère. Pas mal pour un rouge à « Lèvres à Croquer ».

Le digital apparaît une nouvelle fois comme une passerelle formidable entre l’essence même de la marque et son interprétation créative. Tel un décodeur, il transmet avec une fantaisie exceptionnelle les valeurs d’une maison et le caractère d’une gamme. Point de relais incontestable, le digital permet aux marques de dessiner le prisme global de la personnalité de chacun. Il capte les émotions individuelles et les retranscrit visuellement.

Mesdames, vous êtes, à l’évidence, toutes ces femmes à la fois! [Oui, chers messieurs, les femmes ont bien des facettes que vous ne soupçonnez pas- ne soyez pas médisants, je vous entends d’ici].

Nul doute alors que L’Oréal saura attiser l’enfant encore candide, l’ado impatiente et la femme déterminée qui sommeillent en vous.

Spotted : les 15 -30 ans !

Quand le livre se referme sur le fameux « I want you so bad », nous sommes face à une réalité évidente et angoissante : agrafer notre porte-monnaie ou cliquer, plus vite que les autres, sur le site internet de L’Oréal pour découvrir ces produits « surprenants de naturel » et garnir allègrement notre trousse beauté (quitte à se faire plaisir autant se donner à fond).

Finalement, un joli livre 3D, une jolie histoire de 1 min 16 qui nous est contée et une fin sympathique : elle vécut heureuse et eut beaucoup de produits de beauté.

 

Chers galaxynautes, vous trouverez la vidéo juste en dessous …

Image de prévisualisation YouTube

Pour les plus addicts et les convaincus,  les produits sont vendus chez Sephora mais aussi et surtout sur la e-boutique L’Oréal-Paris. Une gamme 100% 2.0 à retrouver PAR LA

 

Stéphanie

2 réponses à “L’Oréal nous dévoile ses « Beauty Secrets » dans un livre digital”

  1. C’est vrai que c’est tres interressant. Je vais mettre cette page dans mes favoris

  2. Jocelyne dit :

    Très bel article, qui donne envie de replonger dans l’ambiance des contes de fées et … aussi et surtout d’aller feuilleter un livre où les pages nous emmènent dans des univers différents et dans lesquels on aurait facilement envie de se laisser porter !!! Vive les trousse beauté !!! Tout cela sur fond musical … Le rêve.

    Bravo pour cette présentation grâce à laquelle nous irons, à coup sûr, nous promener dans l’univers « Beauty Secrets » de L’Oréal.

    A très bientôt pour le prochain article …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES SIMILAIRES

MDLG est le média spécialisé
dans le décryptage de
l’univers du luxe et du digital.

Newsletter

Découvrez l'univers du luxe sous
toutes ses coutures digitales.

Devenir rédacteur myjob@mdlg.com