Innovation

L’interview Luxe & Digital d’Adrien Deslous-Paoli, fondateur et CEO de la maison De Rigueur

  • Raphaël Malka
  • juillet 24, 2015

#LuxuryTalks, le face-à-face du luxe et du digital

Chers Galaxynautes, nous sommes ravis d’accueillir aujourd’hui Adrien Deslous-Paoli, fondateur et CEO de De Rigueur, jeune maison de maroquinerie.

  • Parlez-nous de De Rigueur. L’origine du nom, le développement du projet, le pourquoi …

L’histoire du nom est assez longue ! Mais dans les grandes lignes elle est le fruit d’un travail collaboratif sur Facebook, où suite à un concours de noms que nous avions organisé, nous avons reçu plus de 150 propositions, puis gardé 4 : « Dur à Cuir », « De Rigueur », « Pandore » et « Adrien Paoli ».

Nous avions finalement opté pour « De Rigueur », pour plusieurs raisons : d’abord car l’expression fait référence à « la tenue de rigueur » qui est la tenue adaptée à une situation, quasiment nécessaire, ce que nous voulons que nos créations deviennent pour l’homme moderne et élégant. Enfin, elle représente la noblesse des matières utilisées par sa particule, la rigueur du travail de nos artisans, et son côté vintage correspondait à nos designs. Utilisée par les anglophones, comme « fiancé » ou « déjà vu », l’expression De Rigueur nous permet de véhiculer les valeurs françaises à l’international, et est un léger pied-de-nez à la période pendant laquelle nous avons créé la maison, la période d’austérité, ou « de rigueur ».

De Rigueur est donc une jeune Maison de maroquinerie de qualité, entièrement faite à la main en France, pour l’homme de goût. A l’origine de cette histoire, un petit sac du modèle Baise-en-ville, qui appartenait à mon arrière-grand-père dans les années 40 et que je trouvais dans le grenier de ma grand-mère dans L’Ain, dont je suis tombé amoureux. L’objectif après une première étude de marché était de répondre à la problématique d’encombrement des poches dans les activités quotidiennes non professionnelles de l’homme moderne élégant. C’est ce que nous avons fait avec le BEV :

BEV De rigueur

Nous avons alors réalisé que le fil rouge de notre activité était de répondre aux problématiques quotidiennes de l’homme moderne, avec des solutions véritablement pratiques et élégantes, sous forme d’accessoires de maroquinerie. C’est donc naturellement que nous nous sommes attachés à innover intelligemment dans ce secteur traditionnel.

  • Quelle est votre définition du digital dans le secteur du luxe?

Le digital pour moi est un moyen de véhiculer ses valeurs, de construire son univers, en inspirant et en faisant rêver. Les réseaux sociaux, les blogs et autres outils numériques sont trop souvent considérés comme une manière de montrer leur influence, ou comme une cerise sur le gâteau, par les marques, et donc traités comme des gadgets n’ayant pas de réel impact sur leur activité. Or ils sont devenus un moyen incontournable de créer et fédérer une communauté autour de valeurs. Néanmoins, l’explosion des réseaux et l’exigence des consommateurs finaux obligent à complexifier l’utilisation de ces réseaux. On parle aujourd’hui de « social real estate », la façon dont les marques relient entre eux leur « parc » de réseaux pour les rendre efficace, faire voyager et rêver le client.
Et même ceci ne suffit plus, car comme disait Louise Ebel du blog Pandora pendant le Salon du Luxe : « Les réseaux ont été conçus pour les individus, pas pour les marques », il faut donc être de plus en plus créatif dans l’usage des réseaux, s’associer avec des ambassadeurs de marque qui fédèrent de gigantesques communautés qui leur font confiance, créer des Pages d’intérêt pour servir son objectif ou marché, créer du contenu interactionnel, sur Youtube ou Pinterest, etc…

De rigueur photo

  • Est-ce que l’explosion du digital a changé votre vision de la création dans le monde du luxe ? Si oui, de quelle façon ?

Je ne sais pas si elle l’a changé, car je suis de cette génération Y qui n’a pas vraiment connu l’avant-digital, peut-être avec mon premier téléphone Sony qu’il fallait déplier, antenne et micro, pour appeler comme avec un talkie-walkie (haha).

Ce qui m’a surtout frappé dans le monde dans lequel nous vivons et face à ce petit sac des années 40, c’est à quel point le digital et le monde que nous nous étions créé avait profondément modifié nos styles de vie, et comment nous nous étions créé des problématiques nouvelles et souvent mal adressées. En effet, que ce soit la panne de batterie ou le passage dans une zone en connexion EDGE, ces problèmes sont parfois devenus plus angoissants pour certains que de trouver à boire ou à manger.

Je me suis alors dit que le luxe, ou les produits qualitatifs que nous savions produire, pouvaient non seulement être des outils de valorisation personnelle, mais surtout les nouvelles armes du chevalier des temps modernes (cf. la Une du magazine Monsieur). Et pour ce faire, quoi de mieux que d’innover dans nos secteurs traditionnels, en y réintégrant de la valeur d’usage à partir des besoins des clients ? Pourquoi ne pourrait-on pas allier l’utile au beau ? C’est à ce moment-là que je me suis penché sur l’association entre nouvelles technologies et luxe traditionnel pour en faire une nouvelle catégorie de produits hybrides, avec les challenges que peut soulever un tel mariage, mais toujours en les mettant au service du gentleman moderne.

  • Que recherchez-vous sur les réseaux sociaux ? De la visibilité ? De l’interaction ?

Nous cherchons avant tout de créer une communauté qui se reconnaisse dans nos valeurs de qualité, d’élégance, d’art de vivre à la française, de dynamisme, d’innovation, de service et d’intelligence. D’ailleurs nous sommes actuellement à la recherche d’un expert dans les réseaux sociaux avec une sensibilité pour notre milieu Fashion Tech, et qui aurait envie de rejoindre l’aventure pour faire de De Rigueur la première Maison de Haute Maroquinerie Connectée ! 😉

Maroquinerie connectée de rigueur

  • Luxe & intelligence connectée, quelle est votre vision de ce couple surprenant ? 

Notre objectif est de réintégrer de la valeur d’usage dans le beau, et comme je le disais plus haut, de créer des solutions élégantes et pratiques aux problématiques quotidiennes de l’homme moderne. Nous avons donc décidé d’innover dans la maroquinerie artisanale française en y intégrant des solutions technologiques et électroniques, à partir des besoins exprimés par notre clientèle de gentlemen moderne.

A partir des données issues de questionnaires quantitatifs et qualitatifs réalisés auprès de nos clients, sensibles à l’élégance et au beau produit, nous avons identifié un certain nombre de « pains » qui altèrent leur quotidien. A partir de là nous avons travaillé avec des ingénieurs électroniciens pour déterminer la meilleure façon de répondre à ces soucis. Le plus gros challenge néanmoins, est d’allier deux mondes assez contradictoires, d’un côté le luxe et son image intemporelle, de l’autre, les nouvelles technologies et leur obsolescence programmée. Pour ceci nous avons fait appel aux meilleurs designers produits du pays.

Le couple luxe et de l’intelligence connectée est pour moi une fusion entre la chaleur du luxe, son authenticité, son raffinement avec le coté beaucoup plus fonctionnel, utile et froid de l’intelligence connectée, qui apporte une réelle valeur ajoutée en termes de service.

  • Quelle est votre journée Type ?

Toutes mes journées sont différentes ! C’est ce que je trouve de plus enrichissant, travailler entre deux mondes, c’est apprendre deux fois plus, rencontrer deux fois plus de personnes, avec leur expériences, leurs anecdotes et conseils, c’est rencontrer deux fois plus de problématiques aussi ; chaque journée est une aventure, de la gestion des fournisseurs, de la production, distribution, marketing, communication, stratégie et des investisseurs.

  • Quelle est Votre Digital Priority pour 2015 ? !

La mise au marché de notre première collection connectée : la poche connectée, qui permettra à tout utilisateur de smartphone de recharger son téléphone en toute mobilité, de façon élégante, embarquée et discrète ! Nous sommes en phase de prototypage de ce produit ultra design associant cuir et électronique, et présenterons la collection lors d’une campagne de crowdfunding sur Kickstarter en Janvier 2016. Un lancement 100% digital pour ce premier produit hybride.

 

Portrait chinois

Si vous étiez un outil digital qui augmente le sentiment de Luxe ?

Pinterest

Si vous étiez le comble du Luxe ?

Une île

Si vous étiez une nouvelle marque de Luxe, quel produit ou service seriez-vous ?

La poche connectée De Rigueur 😉

Vos 3 marques préférées ?

Berluti / Hermès / Aston martin

Quelle question poseriez-vous à l’invité suivant ?

Comment vendre « sans vendre » le luxe à travers les outils digitaux ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES SIMILAIRES

MDLG est le média spécialisé
dans le décryptage de
l’univers du luxe et du digital.

Newsletter

Découvrez l'univers du luxe sous
toutes ses coutures digitales.

Devenir rédacteur myjob@mdlg.com