Réseaux sociaux

Les Bloggeurs Mode sont-ils de vrais atouts pour les marques de luxe?

  • Stéphanie Mezin
  • septembre 7, 2016

Partons du postulat que vous êtes une personne connectée voire multi-connectée.

Si, si. Vous lisez ce blog, c’est déjà gagné 😉 (#digitaljoke)

Bien ! Vous avez forcément dû apercevoir le nombre conséquent de bloggeurs et bloggeuses posant fièrement, aux quatre coins du monde, avec le dernier sac à la mode, le dernier rouge à lèvres qui fait fureur, la dernière tenue so 2016 !  C’est bien normal, les bloggeurs ou mêmes les It Girls du moment sont devenus de véritables références en termes de visibilité pour les marques.

Mais deux questions se posent alors :

1/ En tant que marque, peut-on réellement mesurer l’impact d’une photo Instagram en termes de ventes?

2/ Les likes, les follows et les partages permettent-ils à la dite marque de donner la banane à son banquier ?

Rien n’est moins sûr. C’est Declan Eytan, consultant pour Forbes, qui a mené l’enquête à Milan en partant à la rencontre de créateurs ayant eu recours à ce genre de pratiques (habituelles désormais – soyons clairs).

Décryptage. 

Eytan commence son investigation en citant Calvin Klein.

[Les mannequins ne sont plus engagés parce qu’ils représentent l’essence d’un designer] « Ils sont engagés en fonction du nombre de followers qu’ils ont online. Je ne pense pas, que sur du long-terme, cela fonctionnera. Je ne pense pas que ce soit la vraie recette du succès pour un produit qu’on essaie de vendre »

Le décor est posé, le doute s’installe.

Grâce aux interviews, plusieurs constats sont à retenir :

 

1/ Les marques misent à « l’aveuglette » sur un bloggeur en fonction du nombre de followers : alors que la presse spécialisée papier doit justifier, via un press kit très précis, son positionnement et son audience (profil des lecteurs, emplois, salaires) avant que la marque souhaite investir, le bloggeur mode n’est pas, d’après l’étude, soumis à une telle exigence « comme si leur nombre d’abonnés était une garantie« . La marque ne sait donc pas vraiment en quoi consiste réellement l’audience du bloggeur (et donc à qui elle s’adresse). Léger donc!

2/ Travailler avec des Fashion Bloggeurs a un coût (il ne faut pas avoir des oursins dans les poches!):

« Les blogueurs ont tendance à demander beaucoup d’argent pour leurs posts Instagram. Cela varie entre € 500, € 5000, voire 10.000 €. 500 euros serait pour un bloggeur avec une audience de 100k et en échange, il fera une mention, un hashtag, et vous tagguera sur l’image. Les bloggeurs les plus influents signent souvent des contrats de trois à six mois (ce serait beaucoup trop cher sinon). La raison pour laquelle je ne crois pas au travail avec les blogueurs, c’est parce qu’ils ne travaillent pas assez pour justifier leurs honoraires. »

C’est Mateo Fenaroli qui le dit (Ex-Directeur Marketing chez Charles Philip Shanghai). Il précise également que le travail n’est pas le même : alors que la presse déplace une équipe de professionnels pour réaliser un cliché qui perdurera dans le temps, le bloggeur lui se contente souvent d’un (joli) selfie.

De plus, d’après Tomaso Trussardi, CEO de Trussardi Group, il est préférable pour les marques de travailler avec les influenceurs aguerris, pointus, ayant une affinité avec la marque, véritable. De véritables « insiders » capables d’influencer les acheteurs du monde du luxe et des grands magasins. Le nombre de followers est donc bien LOIN de suffire.

3/ L’influence réelle des Bloggeurs en termes de ventes n’est pas mesurable mais réelle d’une certaine façon!

Même si l’impact sur les ventes est loin d’être prouvé, le nombre de visites sur le site web semble, lui, augmenter après les publications sur Instagram notamment comme le confirme Rasim Ayerden, Manager du Web chez Dsquared2 :

« Nous avons découvert que quand on construit une relation avec le bon influenceur, elle devient organique et crédible. Nous travaillons avec les blogueurs parce que le monde de la mode a changé vers le User-Generated Content [contenu généré par l’utilisateur]. Il est très compliqué de savoir comment cela se traduit en termes de ventes et je pense que toute l’approche ne devrait pas être axée directement sur le commerce. Mais nous savons que les visites sur notre site sont de plus en plus importantes, en partie grâce à des partenariats éditoriaux avec les blogueurs ».

Eytan nous dresse même le portrait de la marque Sunnei n’ayant jamais travaillé avec des bloggeurs et privilégiant son propre réseau (digital donc) et ses clients comme faiseur de bruit.

«Nous avons jamais travaillé avec les blogueurs, car nous préférons pour raconter l’histoire de Sunnei par nos propres canaux et ceux de nos clients, qui sont très actifs sur les médias sociaux. Notre base de fans se compose d’adeptes qui se sont déplacés au-delà de la tendance des blogs de mode. Nous croyons beaucoup au storytelling et nos clients et adeptes aiment connaître les endroits où nous allons, les expositions qui nous intéressent, et quelle partie du monde, nous sommes en train de découvrir. Nous avons établi notre stratégie internationale à travers le bon vieux bouche-à-oreille » confie Simone Rizzo, la fondatrice. 

Alors, le nombre de followers ne serait-il pas, finalement tout comme l’âge, seulement un nombre? 

Eytan conclut son article en nous disant que finalement, alors qu’aucune des marques interrogées ne fut en mesure de confirmer l’impact des bloggeurs d’un point de vue transactionnel, ce sont peut-être les marques qui influent sur le succès commercial des bloggeurs et non l’inverse…

Partagez vos témoignages!

Source : Forbes

Une réponse à “Les Bloggeurs Mode sont-ils de vrais atouts pour les marques de luxe?”

  1. Westrelin valerie dit :

    Voila qui va plaire à nos amis journalistes dont la profession a été dévalorisée depuis l’arrivée en force des bloggeurs et bloggueses au devant des catwalks. Revaloriser et professionnaliser le conseil et la communication me semble intéressant. Si ces influenceurs sont tendances , comme la mode ils/elles sont aussi éphémères.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES SIMILAIRES

MDLG est le média spécialisé
dans le décryptage de
l’univers du luxe et du digital.

Newsletter

Découvrez l'univers du luxe sous
toutes ses coutures digitales.

Devenir rédacteur myjob@mdlg.com