Brand Content

Comment le digital révolutionne-t-il l’industrie cosmétique ?

  • Stéphanie Mezin
  • février 10, 2015

L’augmentation des achats online, la recrudescence des achats via mobiles d’ici à 2020, l’impact global du digital sur les comportements shoppers ont profondément impacté l’ensemble des industries, de l’alimentaire à l’habillement en passant bien sûr par la cosmétique. C’est sur ce dernier point que nous allons focaliser notre analyse.

Aujourd’hui et demain, le défi lancé aux marques de cosmétiques sera de savoir transmettre une véritable « expérience » de vie et de consommation à travers un écran tel que le client pourrait la vivre, en réalité, au sein d’un point de vente. Derrière notre écran, nous sommes isolés, seuls face à une émotion générée par l’esthétisme et la créativité que les marques veulent bien nous proposer. Les consommateurs de produits de beauté veulent avant tout retrouver le sentiment IRL (In real Life) sur l’URL en sachant, en amont de l’achat, à quoi le produit ressemblera, quel odeur il pourrait avoir, quels seront ses bénéfices etc. En effet, le bien-être et la beauté sont intimement liés à la sensorialité, la sensualité, les sens au sens large. De ce fait, l’expérience in store n’en sera que plus forte à condition que les ambassadeurs de marque jouent leur rôle d’influence et de conseil auprès des clients.

Nous pourrons bien entendu citer deux marques phares du groupe L’Oréal qui ont pris le pas sur cette tendance de fond:

1) L’Oréal Paris avec son application Make-up Genius, véritable miroir virtuel, permettant d’appliquer virtuellement le maquillage de la marque, en temps réel, sur une photographie de la cliente  grâce à la technologie de cartographie du visage. Le génie de la procédure réside dans le déplacement, en temps réel, du maquillage virtuel sur le visage qui lui peut bouger, changer d’expression, adopter différents angles de vue, se placer sous divers éclairages. Jusqu’ici cette technologie n’avait été utilisée que dans l’industrie du jeu et les studios Hollywoodiens (par Image Metrics). «Nous avons testé l’algorithme sur cinq groupes ethniques différents que nous avons choisi de manière très stratgique pour passer de la peau très claire à très sombre, ce qui nous a aidés à adapter l’algorithme non seulement aux conditions d’éclairage mais aussi à la tonicité de la peau de la personne qui utilise le téléphone « , a déclaré Guive Balooch, directeur de « Beautés Connectées », incubateur de L’Oréal en Californie et créateur de l’application Make Up Genius. L’Oréal nous a par le passé déjà prouver que le groupe avait tout compris au digital et à l’effort communautaire qu’il s’agira de mettre en place pour recruter de nouvelles communautés. Nous avions parlé de leur dernière initiative d’influence sociale ICI.

2) Yves Saint-Laurent ayant conclu un partenariat avec le mastodonte Google, et ses Google Glass, pour permettre aux make up artists de créer des tutoriels beauté afin d’éduquer les clients à l’application de leur maquillage grâce à la technologie numérique. Grâce à cette application chaque geste professionnel est décrypté sous plusieurs angles, avec une perspective « avant et après ». Chez lui, le client peut alors reproduire, pas à pas, les différentes tapes du relooking, avoir un aperçu complet des produits utilisés pour réaliser le look et même les acheter directement via le e-shop YSL. Le Directeur Général International YSL,  Stephan Bezy, disait alors « Nous avons l’habitude de penser que le luxe est plus qu’un produit, c’est un service. Mais cela va même au-delà, c’est un service personnalisé. Ce tutoriel est un cadeau pour le client, c’est une approche extrêmement « customer centric » que nous proposons« .

Les Google Glass jouent un rôle majeur ici car permettent aux maquilleurs professionnels de travailler correctement sans avoir les mains prises. Cette initiatives permet à YSL de recruter de nouveaux consommateurs, plus jeunes, connectés et avides de conseils et bons plans, mais également d’enrichir l’expérience pour les clients existants.

Ces deux initiatives donnent du relief à l’expérience d’achat : elles permettent aux clients d’être fantaisistes en adoptant un nouveau look, mais également de gagner du temps en boutique en passant un moment agréable et disruptif !

Des premiers pas prometteurs en termes de contenus dématérialisés au service de la beauté : curieuse, connectée et communautaire !

Article inspirée d’un post du Telegraph ICI

Photo couverture by by Nguyen Thanh Nhan

2 réponses à “Comment le digital révolutionne-t-il l’industrie cosmétique ?”

  1. Constance F dit :

    Bonjour,

    Je tenais à vous féliciter pour ce blog ! Ca fait plusieurs fois que je lis vos articles et je trouve systématiquement l’analyse pertinente et les sujets variés.

    Concernant les cosmétiques, les deux innovations technologiques que vous décrivez parviennent à concilier le digital avec le geste très manuel qu’est le maquillage.

    Pour le moment, beaucoup de marques proposent des outils de conseil personnalisé, à partir de tests. C’est le cas de Chanel qui a mis en ligne un Coco Quiz pour déterminer la couleur de rouge à lèvres qui conviendrait à la consommatrice. J’ai écrit un article à ce sujet sur mon blog : http://www.digitizing-luxury.com/find-your-rouge-coco-shade-with-a-quiz/

    Je lirai vos prochains articles avec plaisir,

    Constance

    • Merci beaucoup Constance pour ce commentaire!
      Nous sommes touchés que vous soyez sensibles à nos écrits.
      Nous nous ferons un plaisir de consulter votre blog 🙂
      N’hésitez pas à nous suivre sur Facebook, Twitter et Instagram !
      Au plaisir,
      Sincèrement,

      Stéphanie

Répondre à Constance F Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES SIMILAIRES

MDLG est le média spécialisé
dans le décryptage de
l’univers du luxe et du digital.

Newsletter

Découvrez l'univers du luxe sous
toutes ses coutures digitales.

Devenir rédacteur myjob@mdlg.com