Brand Content

Comment Ferragamo utilise brillamment le digital pour transmettre sa culture de marque ?

  • Raphaël Malka
  • avril 16, 2015

C’est ce que l’on appelle une remarquable campagne digitale printanière! Mais de quoi parle donc MDLG?
Pour faire la promotion de ses ballerines revisitées au goût du jour, la marque Salvatore Ferragamo s’est adonnée à une minutieuse création de contenus combinant un mini-site, des visuels acidulés ainsi que des mini-vidéos façon motion design. Décryptage.

Création d’un micro-site en l’honneur de ses ballerines ré-interprêtées

Un visage esquisse un sourire en homepage, c’est celui de la grande Audrey Hepburn, symbole de grâce, du chic , de l’élégance et surtout icône de la mode. La photo est en sépia, signe d’une référence à un passé pas si lointain.
1960, c’est la date inscrite en haut à droite de l’écran. « Et oui, nous existions déjà à cette époque là » semblerait vouloir nous faire comprendre la marque. « Très bien, ils sont légitimes » devrait logiquement se dire l’internaute, captivé.
Un hashtag est présent, il est concis, fort, évocateur ! #UnspokenElegance. Il a des allures de manifeste. L’élégance réside dans la simplicité. L’élégance est implicite. Les initiés la reconnaitront, les autres passeront leur chemin. Un hashtag définitivement bien choisi.

Au gré du scroll, nous découvrons de jolies photos accompagnées de citations écrites avec une typographie « hand-drawn » (main levée) légère et joyeuse! L’atmosphère est immédiatement posée.

ballerina shoe ferragamo

En français, en anglais, en espagnol, en italien, les ballerines Ferragamo parlent aux femmes du monde entier en les invitant à être fières de leur féminité, à voir la vie de façon positive et à s’assumer pleinement. Parfait exemple d’une situation où la marque s’efface au profit de la culture qu’elle véhicule. Le savoir-être prime sur le savoir-faire. Avons nous affaire à une excellente stratégie de Brand Culture ? La réponse est oui! Le produit est important mais la vision et la culture de la marque sont bien au dessus.

Avec Internet, le consommateur est devenu sur-sollicité. Pour se différencier, les marques doivent capitaliser sur leur unicité, une aubaine pour les enseignes de luxe qui ont toujours cultivé leur singularité. L’univers de ces marques étant une source d’inspiration infinie, il leur est plus facile de créer de mini écosystème en l’honneur d’un produit iconique.
Bien entendu, les liens vers le site e-commerce ont été intégrés. Bravo Ferragamo.

Une communication sur les réseaux sociaux à deux vitesses

Image de prévisualisation YouTube

Avec un contenu de qualité, nul n’est censé ignorer une diffusion à grande échelle sur les réseaux sociaux… Or, la marque Ferragamo semble être passée légèrement à coté. Même si 2 images ont été postées sur Twitter, que 4 posts ont été réalisés sur Facebook, que 3 photos et vidéos ont été relayées sur Instagram, la communauté ne semble pas extrêmement réceptive au vu de l’engagement visible. Plus d’1 million 300 000 fans sur Facebook et moins de 1000 likes par photo publiée… Ne parlons pas des commentaires. Sur Instagram, c’est tout de même plus encourageant !

Ce que l’on regrette: le manque d’interactions avec les internautes. Pas de possibilités de poster une photo avec ses ballerines pour optimiser le l’UGC (User Generated Content).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES SIMILAIRES

MDLG est le média spécialisé
dans le décryptage de
l’univers du luxe et du digital.

Newsletter

Découvrez l'univers du luxe sous
toutes ses coutures digitales.

Devenir rédacteur myjob@mdlg.com